Alimentation cochon d’inde : Le guide complet pour bien nourrir votre « Pouïc »
5 (100%) 1 vote

Le cochon d’Inde est un herbivore strict ce qui signifie que dans la nature, il se nourrit exclusivement de végétaux. Lorsqu’il est domestiqué, l’alimentation du cochon d’Inde doit être à base de foin, un élément obligatoire pour le nourrir au quotidien. Il peut aussi recevoir de la salade, des légumes, des fruits qui lui apporteront de la vitamine C. La vitamine C cochon d’Inde est vitale mais le « Pouïc » ne la stocke pas. Des granulés peuvent faire partie de la ration, tout comme les graines ou les mélanges complets.

Alimentation cochon d’inde : Les meilleurs produits

HAMIFORM Optima

alimentation cochon d inde hamiformHamiForm Optima pour cochon d’Inde est un repas complet prêt à être distribué. Il est enrichi en vitamine C et en Oméga 3. Il contient 4 grammes de vitamine C par kilogramme de produit.

Cela permet de répondre aux besoins quotidiens du cochon d’Inde. Les omégas 3 contribuent à la bonne santé du poil, permettent de prévenir les maladies cardio-vasculaires et les infections.

Beaphar Nature

alimentation-cochon-d-inde-beaphar-natureLa gamme Nature Beaphar est très proche de l’alimentation naturelle du cochon d’Inde. Ces granulés contiennent tout ce dont il a besoin. Ils sont composés uniquement de céréales sans conservateurs, sans colorants et sans arômes artificiels.

La structure en fibres brutes favorise l’usure des dents. Ces granulés sont très appétents grâce à la présence d’origan et de chicorée ; l’inuline et le yucca favorisent la digestion. Ils sont riches en fibres, sains, naturels et pauvres en calcium.

Foin Bio HAMIFORM

foin-pour-cochon-d-inde-hamiformLe foin est aliment indispensable au cochon d’Inde. Il doit en avoir en permanence à sa disposition. Le foin Bio Hami Form contient des protéines, des matières minérales et des fibres. Il est issu de l’agriculture biologique.

Ce foin de qualité favorise l’usure des dents du cochon d’Inde, qui poussent tout au long de sa vie, ainsi que le transit intestinal. Il est tendre, appétent, riche en éléments nutritifs.

Vitamine C Virbac

vitamine-c-cochon-d-inde-virbacIl est indispensable de donner de la vitamine C chaque jour à son cochon d’Inde. Ses besoins sont très particuliers car son organisme ne stocke pas la vitamine C qui est pourtant vitale.

La vitamine C Virbac est présentée sous forme liquide ; elle est disponible en flacons de 15 ou 250 ml. On peut donner la vitamine C à l’aide d’une petite seringue à raison de 20 mg/kg pour un adulte.

Complément alimentaire Vita Rongeur

vitamine-c-cochon-d-inde-complement-alimentaire-virbacLe complément alimentaire Vita Rongeur sous forme de poudre permet d’éviter les carences chez le cochon d’Inde. Il apporte des vitamines A, D3, E, K mais aussi des vitamines de Groupe B, de la biotine et des acides aminés.

Donné deux fois par semaine, ce complément alimentaire permet au cochon d’Inde de rester en bonne santé. Il doit accompagner une alimentation équilibrée.

Foin de pâturage Vitakraft

foin-cochon-d-inde-vitakraftLe foin est indispensable au cochon d’Inde. C’est un aliment de base qui doit être de très bonne qualité. Le foin de pâturage Vitakraft est riche en fibres, en minéraux et oligo-éléments naturels.

C’est un foin premium qui favorise le transit intestinal et l’usure des dents. Le cochon d’Inde doit avoir en permanence du bon foin à sa disposition pour rester en bonne santé.

Beaphar CAVI-VIT

vitamine-cochon-dinde-beapharLa gamme Cavi-Vit de Beaphar est de la vitamine C pour cochon d’Inde. Cet alimentaire complémentaire est indispensable pour que le rongeur reste en bonne santé. La vitamine C Cavi-Vit a une action bénéfique sur le système immunitaire.

En plus de la vitamine C, Cavi-Vit contient toutes les vitamines nécessaires au cochon d’Inde. Il se présente sous forme liquide et c’est un produit très appétent qui peut être donné à l’aide d’une petite seringue.

Les besoins alimentaires du cochon d’Inde

nourriture-cochon-d-inde

Le cochon d’Inde est un herbivore. Pour être en bonne santé, la nourriture pour cochon d’Inde doit contenir une certaine quantité de protéines, de glucides, de lipides, de minéraux ainsi que des vitamines. Ses besoins vont varier en fonction de son activité et de ses conditions de vie. Un animal qui passe plus de temps dans sa cage qu’à l’extérieur n’aura pas les mêmes besoins.

De même, ces besoins varient en fonction de son âge. Autre point important : son alimentation doit lui permettre d’user ses dents qui poussent de manière continue. Elle doit assurer un bon transit digestif grâce à une grande quantité de fibres. Il est naturellement un gros mangeur passe beaucoup de temps à grignoter. Il est indispensable de lui laisser du foin et de l’eau propre à disposition à volonté.

Les différents produits pour nourrir son cochon d’inde

legumes-cochon-d-inde

Le foin : Indispensable pour le cochon d’Inde

Le foin doit être à la base de la nourriture pour cochon d’Inde. Il est indispensable de lui en laisser en permanence à sa disposition. Pour éviter les problèmes de santé, il est important de choisir du foin de bonne qualité. Le foin est essentiel pour plusieurs raisons. Le cochon d’Inde est un rongeur dont les dents poussent de manière continue. Il doit donc les user tout au long de sa vie. Contenant des cristaux de silice, le foin contribue à cette usure et à la bonne santé dentaire de l’animal.

Le foin est riche en fibres nécessaires au transit intestinal. L’intestin du cochon d’Inde est très long et les aliments viennent s’y superposer. Un aliment riche en cellulose tel que le foin assure la continuité des mouvements intestinaux.

Le foin ne doit être ni éventé ni sali. On peut choisir du foin à base de fléole des prés mais mieux vaut éviter celui composé essentiellement de luzerne. Ce dernier est trop riche s’il est donné en excès. Un foin de bonne qualité doit être bien vert, très odorant, non poussiéreux et composé de longs brins.

Les graines

Dans le commerce, les graines comme nourriture cochon d’Inde sont souvent mélangées et le cochon d’Inde va faire le tri. Cette alimentation a l’avantage d’être facile à donner et facile à conserver. Toutefois, ce sont des aliments très riches en graisses et très caloriques ce qui favorisent l’obésité. Elles sont pauvres en vitamine C, contiennent peu de fibres et ne permettent en aucun cas l’usure des dents.

Le risque de carence reste important. Mieux vaut choisir des graines particulières comme celles d’avoine et d’orge. Elles sont plutôt à réserver aux cochons d’Inde qui vivent en extérieur et se dépensent beaucoup. C’est un aliment qu’il vaut mieux éviter dans la nourriture du cochon d’Inde.

Les mélanges complets

Les mélanges complets pour cochon d’Inde sont composés de diverses graines, de granulés de luzerne, de céréales… Comme pour les graines, les mélanges complets sont très pratiques au quotidien mais peu recommandés pour la bonne santé des cochons d’Inde. Cette nourriture pour cochon d’Inde doit venir en complément mais ne pas représenter l’essentiel de la ration.

L’animal va forcément trier ce qu’il aime et consomme plutôt les granulés. Ces derniers sont le plus souvent à base de luzerne qui est trop riche en calcium. Quant aux graines, elles sont à réserver aux animaux ayant une activité extérieure afin de ne pas favoriser l’obésité.

Les granulés

Les granulés sont une nourriture cochon d’Inde facile à doser, à distribuer et à conserver. Ils peuvent venir en complément du foin mais ne servent pas à l’usure des dents. Ils sont souvent très riches en calcium et peuvent entrainer des problèmes urinaires. Ils doivent être rationnés pour éviter que le cochon d’Inde prenne trop de poids.

Contrairement aux graines ou aux mélanges complets, ils ont l’avantage de ne pouvoir être triés et contiennent de la vitamine C indispensable au cochon d’Inde. Il est important de choisir des granulés spécifiques pour les cochons d’Inde.

Les produits frais : fruits, légumes, verdure

Le cochon d’Inde doit être habitué dès son plus jeune âge à consommer des fruits, légumes et de la verdure. Cette nourriture pour cochon d’Inde doit être à la base de l’alimentation mais il faut veiller à équilibrer la ration quotidienne pour éviter les carences. Les fruits et légumes doivent être très frais et il faut jeter tout ce qui n’est pas consommé sous 24 heures.

Ils ont l’avantage d’être peu caloriques, d’user les dents et d’être très appréciés du cochon d’Inde. Certains fruits et légumes doivent être donnés avec modération car ils sont sucrés (carottes, épinard, pomme, banane…) ; même chose pour les légumes comme le chou de Bruxelles ou les brocolis qui favorisent la formation de gaz. Le cochon d’Inde apprécie également les herbes et plantes sauvages comme le basilic, le cerfeuil, le cresson, le trèfle, la prêle, l’achillée, le plantain…

Vitamine C cochon d’Inde : Ce qu’il faut savoir

vitamine-c-cochon-d-inde

Quelle que soit l’alimentation choisie, un cochon d’Inde doit impérativement recevoir quotidiennement un supplément en vitamine C. Cette vitamine n’est pas stockée par l’organisme mais elle lui est indispensable. La vitamine C présente dans les granulés, les fruits, les légumes n’est pas suffisante car elle se dégrade très vite.

Elle peut être donnée sous forme liquide à raison de 20 mg/kg de poids par jour pour un animal adulte. Soit par exemple, pour un adulte de 300 g, 0,6 ml par jour. Une petite seringue (sans aiguille) permet de verser la vitamine C directement dans la bouche du cochon d’Inde qui apprécie généralement ce moment de gourmandise. Il ne faut pas la verser dans l’eau de boisson.

Les règles pour le changement de régime alimentaire

Il est important de proposer une grande variété de fruits, légumes et verdures dès le plus jeune âge. Cela évite au cochon d’Inde de s’habituer à un seul aliment. En variant les propositions, l’apport en vitamines et minéraux est également plus large.

On peut alterner les endives, concombres, céleri, fenouil, poivron, courgette, melon, pastèque, abricot, raisin, poire, tomate, orange… Dans tous les cas, un nouvel aliment doit être proposé de manière très progressive afin d’éviter les risques de diarrhée.

La transition doit se faire sur plusieurs jours voire même sur plusieurs semaines. On augmente la proportion du nouvel aliment tout en diminuant celle de l’ancien.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE